Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Votre attitude est plus importante que vos aptitudes

Nous vivons tous des passages difficiles dans la vie, mais quelque soit la gravité du problème à affronter et à résoudre, ce qui compte dans ces moments-là en priorité, ce n’est pas nos aptitudes à gérer les difficultés, mais notre attitude face au problème.

Bonne ou mauvaise Attitude © Fotolia.com

Bonne ou mauvaise Attitude © Fotolia.com

Voici une fable qui illustre bien ce concept.

« 1 Je descends la rue… Il y a un trou profond dans le trottoir : je tombe dedans. Je suis perdu…. Je suis désespéré. Ce n’est pas ma faute. Il me faut du temps pour en sortir.

2 Je descends la même rue. Il y a un trou profond dans le trottoir : je fais semblant de ne pas le voir. Je tombe dedans à nouveau. J’ai du mal à croire que je suis au même endroit. Mais ce n’est pas de ma faute. Il me faut encore longtemps pour en sortir.

3 Je descends la même rue. Il y a un trou profond dans le trottoir : je le vois bien. J’y retombe quand même… C’est devenu une habitude. J’ai les yeux ouverts. Je sais où je suis. C’est bien ma faute. Je ressors immédiatement.

4 Je descends la même rue. Il y a un trou profond dans le trottoir : je le contourne.

5 Je descends une autre rue… »

Sogyal Rinpoché (extrait du livre tibétain de la vie et de la mort.) Sogyal Rinpoché, né en 1947, est un lama de la tradition Nyingma du bouddhisme tibétain.
Il est l’auteur d’un ouvrage ayant connu un succès international, Le Livre tibétain de la vie et de la mort…

 

Faire face en étant positif ou pessimiste

Les problèmes peuvent soit, nous détruire soit nous, bâtir. La différence se trouve dans notre attitude, dans notre acceptation et dans ce que nous faisons pour résoudre nos problèmes.

Nos aptitudes nous permettront ensuite de les résoudre au mieux et d’en tirer un maximum de profit, à condition que nous ayons eu la bonne attitude au départ.

Avec une attitude positive, nous affrontons nos difficultés avec optimisme. Nous faisons face aux problèmes plutôt que de les ignorer et de laisser par cette attitude de  laisser-aller,  s’aggraver les situations.

Si nous réagissons positivement, en étant déterminés à vaincre les obstacles, nous sortons gagnant et plus fort. Alors que si nous avons une attitude défaitiste et si nous réagissons négativement, quelles que soient nos aptitudes, notre cause est perdue d’avance.

Zig Ziglar

Zig Ziglar

Tout comme le dit Zig Ziglar (auteur et conférencier, 1926 -2012)  dans son livre, « Rendez-vous au sommet »

« Notre attitude est plus importante que nos aptitudes. Et malgré cette preuve écrasante qui supporte l’importance d’avoir une bonne attitude mentale, tout notre système d’éducation qui va du jardin d`enfants au niveau universitaire ignore complètement cet aspect essentiel de notre vie.

Quatre-vingt-dix pour cent de notre éducation sont consacrés à l’assimilation de données, alors que seulement dix pour cent de notre éducation tiennent compte de nos « émotions » ou de nos attitudes.

Des chiffres tout à fait incroyables, lorsque l’on considère que la section « pensante » de notre cerveau ne représente que dix pour cent de la masse de notre cerveau « émotif ».« 

Une étude menée par l`Université Harvard révèle que nos attitudes sont responsable à 85 % de nos succès, alors que seulement 15 % de ces mêmes réussites sont attribuées à nos connaissances techniques.

 

William James

William James

Zig Ziglar souligne aussi que William James (Philosophe américain 1842-1910), le père de la psychologie américaine déclara que la plus importante découverte contemporaine, c’est que nous pouvons changer nos vies, si nous changeons nos attitudes.

Ceci confirme bien que nos aptitudes acquises et développées au fil de notre vie ne détermineront pas notre succès. Elles nous aideront à le construire à condition d’avoir la bonne attitude : positive optimiste et enthousiaste.

Si nous entretenons la mauvaise attitude vis-à-vis de chaque situation en étant pessimistes et négatifs, en ayant une attitude de victime, nous sommes voués à l’échec.

Il m’a fallu des années pour l’accepter, l’admettre et l’intégrer ! Et vous quel est votre ressentie et expérience à ce sujet ?

Comments 7

  1. Coulibaly dit :

    Bonjour Christine!
    Merci bien pour votre article formidable. Pour un observateur fin, il constatera que votre thème évoqué n’est pas seulement une vérité, c’est une réalité. On constate avec amertume des super diplômés qui s’accroupissent dans une vie de misère pour faute d’attitudes adéquates comparativement à sans diplômes qui raflent des succès couronné d’une vie très épanouissante et très enviée. Oui je reste convaincu que les succès et le leadership résident plus dans les attitudes que dans les aptitudes, Christine. La problématique réside dans le type ou les types d’attitudes qu’il faut s’acquérir et comment se les acquérir vue que nous sommes généralement baignés dans un marasme sociétal très difficile à conjuguer dans l’atteinte des objectifs nobles que l’on se fixe. La problématique est lourde et complexe constituant les ferrailles de la vie humaine. Votre sujet regorge d’un intérêt capital.
    Bien à vous.

  2. sylviane dit :

    Bonjour Christine

    Quand « Le Livre tibétain de la vie et de la mort… » est sorti je pense en avoir offert une bonne douzaine autour de moi tant ce livre m’a enthousiasmée par sa simplicité et sa force, j’ai même rencontré Sogyal Rimpoché qui est d’un charisme absolument extraordinaire, un livre que je recommande chaudement

    Tout est dans la façon d’apprécier la situation de rester dans le rôle de victime ou de passer à celui de responsable, j’ai mis des années à sauter le pas mais quelle libération !

  3. Bonjour Christine,
    Merci pour ces informations, pour moi, c’est une découverte, je n’ai pas encore lu ce livre mais ça ne saurait tarder.
    Belle et douce journée.
    Danièle

  4. Helenka dit :

    Bonjour Christine,
    Traverser une étape de transition ou un événement stressant dans la vie demande souvent des modifications à nos habitudes.Merci d’écrire cet article portant sur nos perceptions face au problème qui font toute la différence et qui peuvent nous compliquer ou simplifier la vie.

  5. Dorian dit :

    Bonjour Christine,
    Tu prêches un convaincu !
    Pourtant, on a toujours besoin de se souvenir de ces principes.
    Il y a toujours de nombreuses réactions possibles à une même situation.
    A nous d’apprendre les meilleures, d’expérimenter et d’ancrer les habitudes que l’on souhaite développer !
    Au plaisir.
    Dorian
    Dorian Articles récents…Peur de l’échec – je te mets une claque !My Profile

  6. Stéphane dit :

    « En ayant une attitude de victime, nous sommes voués à l’échec. »

    « Il m’a fallu des années pour l’accepter, l’admettre et l’intégrer ! Et vous quel est votre ressentie et expérience à ce sujet ? »

    L’attitude et une des grandes clefs du développement personnel, au début de notre apprentissage nous ignorons complétement ce paramètre.

    Même quand nous faisons une grimace dans la glace en nous regardant, on s’impactera directement, d’où l’intérêt de se regarder comme quelqu’un de fier et de solide.

    Le soucis c’est d’accepter les différents concepts (Comme celui du changement d’attitude), le cerveau au début n’est pas prêt à accepter certaines choses, il lui faut du temps pour changer et accepter « ces changements ».

    Il faut d’abord progressivement apprendre à voir certains éléments que l’ont ne voyaient pas avant.
    Puis s’employer à modifier celui ou celle que nous sommes.

  7. louise dit :

    tout à fait d’accord avec ce que vous dites, l’attitude change tout et permet de mieux faire face aux problèmes que l’on rencontre, l’attitude c’est ce qui change tout dans la situation car quoi qu’il arrive on en tirera toujours quelques choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge