Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Pour votre santé préservez-vous de tous produits toxiques

Article invité rédigé par Cecile ELLERT Aromathérapeute holistique APAhad- MSco Coaching en détoxification antifongique naturelle.

Pour votre santé supprimez tous les produits toxiques

Pour votre santé préservez votre environnement © Fotolia.com

Je ne pensais pas que je dirais ça un jour, mais si je veux rester logique dans mon approche et vu tout ce que je suis en train de lire en ce moment, il n’y a plus le choix : si vous souhaitez éviter la plupart des maladies chroniques, il ne vous reste plus qu’à manger, boire et respirer bio !

Et entre, nous, ça n’est pas « du tout cuit ».
Bien sûr, ça ne suffit pas pour ne pas tomber malade. Mais on s’est rendu compte qu’un des meilleurs gestes de prévention et de santé restait encore de se protéger à tout prix de la pollution environnementale, c’est à dire de celle que l’on trouve aussi bien dans ce qu’on absorbe (aliments, eau, boissons, médicaments) que dans ce qu’on respire (air, produits d’entretien).

 

Figurez-vous que j’ai sous les yeux un article écrit par une activiste environnementale, fondatrice de la médecine interne écologique, le Dr Amy Dean.

Elle a vu sa mère subir une toxicité neurologique suite à l’exposition prolongée aux solvants contenus dans les produits de nettoyage, utilisés quotidiennement dans l’établissement scolaire dans lequel elle travaillait.

Amy a vu sa mère, fraichement détentrice d’un doctorat, réduite à ne plus pouvoir lire, ne plus se souvenir des prénoms de ses filles et incapable de nouer ses lacets.

Les produits toxiques ont été éliminés de son environnement et de son alimentation. La mère d’Amy a fini par doucement retrouver sa tête. C’est cette expérience qui a décidé de son orientation vers les études de médecine.

Cette intoxication neurologique est la même que celle dont souffrent les enfants atteints d’autisme et de TDAH  grâce aux métaux lourds des VACCINS . Mais on ne le crie pas trop fort.

Aujourd’hui ce qu’Amy crie haut et fort c’est que : « En médecine environnementale, nous cherchons ce qui peut provoquer les déséquilibres, au-delà de la génétique et de ce à quoi on attribue la maladie communément. »

 

Agriculture BIO pour notre santé et celle de l'eau, l'air, la terre et tout le règne animal

BIO pour notre santé et du « tout » © Fotolia.com

À un niveau peu élevé, mais chronique, l’exposition aux toxines précède un grand nombre D’ALLERGIES ALIMENTAIRES  . Or, si vous avez lu mes articles, vous savez à quel point les allergies sont à la base d’un grand nombre de déséquilibres, à n’importe quel âge.

Amy nous rappelle que les sources courantes de toxines incluent les imprimantes et photocopieuses, les parfums d’ambiance, les produits ménagers de nettoyage et de jardinage et les aliments issus de l’agriculture conventionnelle.

Sa liste n’est pas exhaustive…j’y ajouterais les produits de toilette, de maquillage, de beauté, l’eau et surtout, les médicaments !

Quoi qu’il en soit, ce qui est intéressant c’est que dans le cas de patients qui refusent de changer leurs habitudes alimentaires, le simple fait de leur faire faire leurs courses dans un magasin bio a été déterminant.

Des diabétiques 2 ont pu ainsi améliorer leur taux de sucre dans le sang.

À mon avis, cela est plus dû à l’absence des produits industriels courants, surchargés en sucre, graisses trans et sel, qu’on ne trouve pas sur les étagères d’un magasin bio. Il est vrai que le simple fait de choisir des produits bios vous éloigne des risques de consommer des ingrédients indésirables comme ceux communément présents dans les grands classiques de la grande distribution.

Cette simple prise de conscience rend parfaitement plausible la constatation d’Amy : « … d’autres maladies proviennent d’une exposition à des produits toxiques, comme toute maladie auto-immune, la fatigue chronique, la maladie de Parkinson, l’asthme, l’arthrite, les migraines et les douleurs chroniques … »

Quelle façon prudente de sous-entendre (et ne surtout de ne pas dire tout haut) que si manger bio peut faire tant de différence, il en va de même de la prise de médicaments, première source d’intoxication aux métaux lourds chez les bébés.

 

Je pense que dans les années qui viennent, nous verrons de plus en plus de praticiens faire le même genre de constatation.

N’est-ce pas la plus belle confirmation que nous sommes sur la bonne voie en choisissant des alternatives naturelles aux médicaments conventionnels ?

Ne perdez pas une occasion d’apprendre, de comprendre, de gagner votre indépendance de choix, de protéger votre santé et votre famille.

Cecile ELLERT
Aromathérapeute holistique APAhad- MSco Coaching en détoxification anti-fongique naturelle.
L’Essentiel de l’Equilibre : manuel d’Aromathérapie holistique
L’Equilibre anti-Candida : programme aromatique anti-fongique
www.clubequilibrenaturel.com
Aromathérapie holistique pour atteindre votre équilibre physique et psychologique

Comments 20

  1. Bonjour Cécile et bonjour Christine,
    Je souscris totalement à ce que tu exposes, Cécile. Pour moi, c’est chose évidente ! Mais, parfois, je me demande comment il se fait que cette information passe tellement à côté d’une immense majorité des gens… Nous le vivons certainement plus fort ici, en Amérique du Nord. Une inconscience majeure.
    L’année dernière, 43% des Québécois se sont fait vacciner contre la grippe H1N1 ! Et les filles de 14 ans peuvent accepter le vaccin papillomavirus sans que l’autorisation de leurs parents soit nécessaire. Tout cela fait un peu peur…
    Mais on garde le cap !
    Merci et à bientôt !

    1. Christine dit :

      Bonjour Bernadette,

      Oui, tant qu’il aura des personnes comme toi et Cécile et beaucoup d’autres en Offline et Online, il y a de l’espoir !

      Je suis persuadée que les changements viendront des citoyens du monde et des femmes en particulier.

      Bien amicalement,
      Christine

  2. Bonjour Christine et Cécile,

    Je fréquente les magasins d’aliments biologiques depuis des dizaines d’années et je déplore le manque de produits sur les rayons (on n’en a plus, on ne sait pas quand on va en recevoir, on va s’informer, bla, bla,bla). Il y a un manque f-l-a-g-r-a-n-t de disponibilité de produits. Les produits que je veux sont souvent absents pendant des semaines et les propriétaires de ces magasins ne font pas des pieds et des mains pour satisfaire leur clientèle. On dirait qu’ils n’ont pas intérêt à satisfaire la clientèle. En plus, ils mettent le prix qu’ils veulent sur les produits déjà chers et il manque toujours quelques chose dans mon panier, parce qu’il n’y en a pas.

    Par ailleurs, contrairement à ce que dit Bernadette, je crois qu’ici, en Amérique, on n’a plus de choix qu’en Europe, du moins en fruits et légumes. Lors de mon dernier voyage en Italie, des gens qui étaient avec moi avaient de la difficulté à se trouver de simples fruits tous les jours pour s’offrir une collation (pommes, bananes, rien de compliqué). En Italie, c’est rarissime les fruits, du moins lorsque les touristes en cherchent… On se disait : coudon, les Italiens ne mangent pas de fruits et pas vraiment de légumes non plus quand on regardait ce qu’il y avait dans nos assiettes au restaurant…

    Bref, si on revient au biologique, les fournisseurs ne fournissent pas et ce n’est pas tout le monde qui peut s’offrir les quelques produits que l’on trouve sur les rayons parce qu’ils sont extrêmement chers.

    Que faire pour que les fournisseurs fournissent tout le temps et pas seulement quand ça leur tente et quand le vent tourne du bon côté? On ne peut s’en remettre à eux pour manger. C’est bien évident.

    Amicalement,

    Sco!

    1. Christine dit :

      Bonjour Sco,

      En effet ça peut être découragent !
      En fait il semblerait qu’en France donc, nous ne soyons pas si en retard au niveau écologie et Bio, bien que loin je pense, derrière l’Allemagne.

      Nous avons il est vrai des personnalités comme
      Pierre Rabbi,
      http://www.colibris-lemouvement.org/colibris/aux-origines-du-mouvement/pierre-rabhi
      Nicolas Hulot, http://www.fondation-nicolas-hulot.org/
      Yann Arthus Bertrand
      http://www.yannarthusbertrand.org/

      Ils réveillent les consciences et montrent le chemin vers une autre façon de vivre de produire et consommer…
      Et nous avons aussi des paysans qui s’impliquent dans ces démarches avec les marchés, les AMAP, http://www.reseau-amap.org/ : regroupement de consommateurs et de paysans, éleveurs et cultivateurs qui produisent du BIO subventionné par les consommateurs eux-mêmes
      Nous avons également plusieurs réseaux de magasins BIO « BIOCOOP » notamment : http://www.biocoop.fr/biocoop

      Les grandes surfaces ont toutes aussi maintenant des rayons BIO et ÉQUITABLE également. Ce qui permet aux petits revenus de trouver aussi des produits de qualité.

      Je peux encore le faire, je privilégie donc les marchés avec mes producteurs locaux qui font de la qualité du bio et mon magasin Biocoop.

      Bien amicalement,
      Christine

  3. Bonjour Christine et Cécile,

    En lisant l’article je ne peux pas m’empêcher de penser à une amie de ma maman dont l’état de santé n’a cessé de se dégrader pendant un temps au point même qu’elle commençait à perdre la tête.
    les médecins n’y pouvaient rien.
    En dépit de cause ils ont fait venir un radiesthésiste et là, bingo.
    Il a découvert une poche vide et fermée hermétiquement dans la cave.
    Après avoir percé le mur, du gaz radons en est sorti et l’état de santé de la brave dame s’est amélioré très rapidement.

    Si vous regardez Radon http://fr.wikipedia.org/wiki/Radon, c’est aaargh, caca, pipi, beurk, mais plus fréquent qu’on ne le pense et bien caché dans vos sous-sol.

    Si j’en parle c’est parce que j’ai été témoin de la chose, et sans le rebouteux du coin (ben oui, c’est un peu comme ça qu’on dit par ici), le gaz continuait à faire son sale boulot.

    Ici, c’est pas du produit industriel, c’est même du gaz « noble »…mais c’est de la merde quand même, il faut épurer.

    @micalement.
    @+
    Christian.

    1. Christine dit :

      Bonjour Christian,

      Merci pour ce témoignage très parlant.

      Ça me rappelle une émission que j’ai vue à la télé sur les sourciers, radiesthésistes la géobiologie, et le Fen Shui, connaissance qui va bien plus loin que la simple harmonie des couleurs, mise en place des meubles et des ouvertures d’une maison…

      Il serait en effet important de les faire intervenir lors de l’achat d’un terrain, non seulement pour trouver éventuellement une source, mais aussi pour détecter dans le sous-sol tout ce qui pourrait être nocif.

      il y avait notamment un vétérinaire qui pratiquait la géobiologie ce qui lui permettait la détection des mauvaises énergies et en exemple dans le reportage a permis de trouver la cause de l’affaiblissement des vaches laitières d’une exploitation. Elles se fatiguaient et donner de moins en moins de lait.
      Et finalement, c’était l’installation de la wifi dans la ferme qui avait provoqué ce problème!!
      http://www.m6.fr/emission-enquetes_extraordinaires/videos/11309468-la_geobiologie_pour_diagnostiquer_les_problemes_de_sante_d_un_troupeau_de_vaches.html
      Ce qui prouve bien que tout cela n’est pas une vue de l’esprit comme certain voudrait nous le faire croire !
      Bien amicalement,
      Christine

      1. J’approuve à gnégnébeaucoup de %

        Ca devrait devenir un automatisme de procéder comme ça quand on achète un terrain ou une maison.
        @+

      2. cécile dit :

        Tu ne crois pas si bien dire! Lorsque mon mari a ouvert sa boite en Chine, ses associés chinois ont fait venir un maitre Feng sui pour voir où ils allaient installer la porte d’entrée, comment ils allaient orienter les bureau, ils ont mis un point d’eau dans l’entrée et tout et tout! Ca ne rigole pas tout ça. D’ailleurs, l’eau c’est hyper bon pour le business : combien de restaus chinois ont un aquarium dans l’entré!

  4. Bonjour Christine et Cécile,

    Manger, boire et respirer bio : pas facile, allons nous installer hors des villes.
    C’est vrai que je me sens mieux en santé quand je suis dans un environnement « vert ».
    Pour ma part, pas de vaccin, pas de médicament. C’est toujours ca.

    Pas de fruit en Italie ? Et bien en France, nous sommes gâtés mais je déplore de voir tous ces fruits et légumes venus d’autres pays qui n’ont pas eu le temps de murir et arrivent sans saveur. C’est comme les fruits et légumes traités pour être conservés. Pouah! une à deux semaines après achat, les voilà encore intacts comme s’ils étaient « momifiés », j’ai fait l’essai pour voir, concernant des tomates par exemple.
    Que faisons nous en France pour faire vivre ces agriculteurs, nous en avons de bons produits français…Mais non, toujours la course à ce qui est rentable.

    Allez voici un lien pour ne pas rester à la traine :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/10/10/500-suicides-recenses-chez-les-les-agriculteurs-en-3-ans_3493464_3224.html

    Merci d’activer notre réflexion.

    Amicalement,

    Hélène

    1. Christine dit :

      Bonjour Hélène,

      Grâce aux marchés locaux, AMAP et magasins bio qui font travailler les producteurs locaux on peut quand même avoir des légumes et fruits de bonne qualité.

      C’est réseaux qui se développent permettent aux agriculteurs de s’engager dans la voix du BIO autant pour leur santé que pour la nôtre et celle de la terre.

      Mais malheureusement, en effet ça n’est pas la majorité et beaucoup trop sont désespérés.

      Bien amicalement,
      Hélène

  5. Bonjour Christine et Cécile,

    Manger, boire et respirer bio : pas facile, allons nous installer hors des villes.
    C’est vrai que je me sens mieux en santé quand je suis dans un environnement « vert ».
    Pour ma part, pas de vaccin, pas de médicament. C’est toujours ca.

    Pas de fruit en Italie ? Et bien en France, nous sommes gâtés mais je déplore de voir tous ces fruits et légumes venus d’autres pays qui n’ont pas eu le temps de murir et arrivent sans saveur. C’est comme les fruits et légumes traités pour être conservés. Pouah! une à deux semaines après achat, les voilà encore intacts comme s’ils étaient « momifiés », j’ai fait l’essai pour voir, concernant des tomates par exemple.
    Que faisons nous en France pour faire vivre ces agriculteurs, nous en avons de bons produits français…Mais non, toujours la course à ce qui est rentable.

    Allez voici un lien pour ne pas rester à la traine :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/10/10/500-suicides-recenses-chez-les-les-agriculteurs-en-3-ans_3493464_3224.html

    Merci d’activer notre réflexion.

    Amicalement,

    Hélène

    1. Christine dit :

      Bonjour Hélène,

      Grâce aux marchés locaux, AMAP et magasins bio qui font travailler les producteurs locaux on peut quand même avoir des légumes et fruits de bonne qualité.

      C’est réseaux qui se développent permettent aux agriculteurs de s’engager dans la voix du BIO autant pour leur santé que pour la nôtre et celle de la terre.

      Mais malheureusement, en effet ça n’est pas la majorité et beaucoup trop sont désespérés.

      Bien amicalement,
      Hélène

  6. Thierry dit :

    Bonjour Cécile et Christine,

    S’assurer de l’origine et de l’innocuité de ce que l’on mange devient un véritable cauchemar, car les fabricants font évidemment tout pour brouiller les pistes. Manger bio, oui, encore que l’on constate déjà des dérives, ce qui prouve qu’il ne faut jamais relâcher la pression.

    Je rêve d’un jour où les responsables de multinationales qui nous fourguent du poison en connaissance de cause se feront condamner pour crime contre l’humanité, au regard du nombre de morts ou de maladies graves qu’ils auront sur la conscience.

    Je me pose aussi une question : comment se fait-il que les médicaments soient soumis à de telles batteries de tests (ce qui est positif) alors que les mêmes ingrédients peuvent se retrouver dans la nourriture industrielle sans aucun contrôle ? Invraisemblable !!!

    À bientôt

    Thierry

  7. Thierry dit :

    Bonjour Cécile et Christine,

    S’assurer de l’origine et de l’innocuité de ce que l’on mange devient un véritable cauchemar, car les fabricants font évidemment tout pour brouiller les pistes. Manger bio, oui, encore que l’on constate déjà des dérives, ce qui prouve qu’il ne faut jamais relâcher la pression.

    Je rêve d’un jour où les responsables de multinationales qui nous fourguent du poison en connaissance de cause se feront condamner pour crime contre l’humanité, au regard du nombre de morts ou de maladies graves qu’ils auront sur la conscience.

    Je me pose aussi une question : comment se fait-il que les médicaments soient soumis à de telles batteries de tests (ce qui est positif) alors que les mêmes ingrédients peuvent se retrouver dans la nourriture industrielle sans aucun contrôle ? Invraisemblable !!!

    À bientôt

    Thierry

  8. gustave dit :

    Bravo à vous madame! Recevez tous mes remerciements.

  9. gustave dit :

    Bravo à vous madame! Recevez tous mes remerciements.

  10. Bonjour,
    Une vie saine n’apportera que du bien à notre organisme et logiquement bénéfique pour notre santé.
    Ce qui m’inquiète actuellement c’est la recrudescence des produits indiqués BIO dans les grandes surfaces, on n’arrive plus à distinguer sur certains produits si c’est vraiment bio car même des industriels se mettent au bio.
    merci et bonne continuation,

  11. Bonjour,
    Une vie saine n’apportera que du bien à notre organisme et logiquement bénéfique pour notre santé.
    Ce qui m’inquiète actuellement c’est la recrudescence des produits indiqués BIO dans les grandes surfaces, on n’arrive plus à distinguer sur certains produits si c’est vraiment bio car même des industriels se mettent au bio.
    merci et bonne continuation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge