Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Combiner marketing et kinésiologie pour votre réussite de solo-entrepreneur

Élodie Tasia auteur de cet article accompagne les professionnelles du bien-être à révéler leurs talents et leurs expertises afin d’augmenter leurs visibilités et leurs revenus.

Elle les aide à définir leur clientèle idéale, à se centrer sur leurs envies et valeurs, afin de dessiner l’activité qui leur ressemble, en ayant une communication web efficace.

Kinésiologue de formation, elle a les outils qui vous permettront d’accélérer votre chemin vers la réussite en levant tous vos blocages inconscients

Crédit photo:123rf, © dmbaker

Solo-entrepreneur, vous trouvez que la réussite tarde à venir ?

J’ai été dans cette situation : jeune kinésiologue sans compétence marketing, j’avais du mal à trouver des clients et j’arrivais à peine à payer mes charges…. alors un revenu !

J’avais fait toutes les erreurs possibles :

• croire que j’aurais plus de clients en affichant des tarifs inférieurs à la concurrence,
• me présenter avant tout par ma technique thérapeutique,
• communiquer en distribuant des flyers à tout-va,
• ne facturer qu’à la séance.

Vous retrouvez-vous dans une ou plusieurs de ces erreurs ? Ne vous inquiétez pas, tout le monde commet les mêmes !

J’ai fini par trouver la solution le jour où je me suis payé les services d’une coach. Et elle est très simple, cette solution, si l’on s’y prend bien. Il s’agit de définir précisément sa niche marketing, c’est-à-dire une toute petite partie de la population à laquelle on va adresser un message précis.

 

Définissez votre cible

Vous pouvez utiliser 3 axes de recherche pour définir cette cible (ensemble ou séparément, c’est à vous de voir ! )

Tout d’abord, basez-vous sur votre histoire de vie.

Quels sont les traumatismes auxquels vous avez « survécu », quelles « leçons de vie » avez-vous apprises, quelles transformations avez-vous effectuées ? Tout cela, ce sont de précieuses leçons que vous allez pouvoir apprendre à vos clients.

Vos clients sont tout simplement vous-même, il y a quelque temps !

Vous connaissez donc leurs problèmes, et les résultats qu’ils recherchent, et c’est VOUS qui avez la solution !

Ensuite, centrez-vous sur vos envies et vos passions.

Vous n’êtes pas obligé de rentrer dans un moule et de travailler comme tout le monde ! Laissez aller votre créativité et inventez VOTRE façon de faire, VOTRE job, tout simplement.

Enfin, demandez-vous quelle expérience vous voulez faire vivre à vos clients.

Voulez-vous axer vos produits et services sur la sécurité, le plaisir, le confort, la fête ? Avec quel souvenir voulez-vous qu’ils repartent, que voudriez-vous qu’ils racontent à leurs amis ?

 

Définissez votre clientèle idéale

Que va vous permettre de définir votre clientèle idéale ?

Tout simplement d’améliorer votre communication.

• Elle sera ciblée : vous saurez où sont exactement vos clients potentiels
• Le message sera précis : vous saurez quel résultat promettre pour quel type de problème.
• Vous économiserez ainsi en temps, en argent et en énergie.

Ensuite, d’améliorer vos produits et services. Comme ils seront très spécifiques, et que vos clients vous verront comme LA personne capable de résoudre leurs problèmes, vous pourrez :

• systématiser vos offres,
• augmenter vos tarifs.

Pas mal non ?

Oui, mais voilà : vous avez déjà fait tout ça, et la réussite n’est toujours pas au rendez-vous.

 

Éliminer vos blocages

Accepter de ne s’adresser qu’à une petite partie de la population soulève pas mal de peurs. Et parfois, on a beau mettre en œuvre toutes les techniques marketings les plus récentes, le chiffre d’affaires ne suit pas.

C’est là qu’un outil comme la kinésiologie peut vous aider, car cette technique permet de lever des blocages inconscients.

Ce peut être des peurs, des doutes, des interdictions à la réussite, des croyances limitantes telles que : « je ne suis pas capable », « je n’y arriverai jamais », « l’argent est sale », « plus on est riche, plus on est radin », etc. C’est-à-dire autant de schémas inconscients qui vous saboteront, quoi que vous fassiez.


En combinant les techniques actuelles de marketing et mes compétences de kinésiologue, je vous propose un accompagnement qui vous permettra de pleinement réussir comme entrepreneur.

Elodie Tasia
Son blog : elodietasia.com
Accompagnement
Consultation Gratuite
Page Facebook

Comments 7

  1. Bonjour Christine et Elodie,

    C’est très pertinent et je suis entièrement d’accord. Ça rejoint l’expression populaire qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Alors, aussi bien viser un public plus précis.

    J’écoute depuis la semaine dernière un CD de Jim Rohn (un expert du marketing de réseau malheureusement décédé) que j’ai reçu gratuitement lors d’une commande de produits et je trouve ce CD vraiment excellent. Même si nous avons un produit qui s’adresse à tout le monde et qu’on le trouve extraordinaire, les autres ne le verront pas comme nous et ça fait partie du jeu. On ne peut pas changer ça. J’ai noté plusieurs choses de Jim Rohn sur ce CD et je m’en répétais une aujourd’hui au travail en anglais (parce que le CD est en anglais).

    « Don’t wish for less problems. Wish for more skill. (Ma traduction : Ne souhaitez pas moins de problèmes. Souhaitez-vous plus d’habileté). Je commence déjà à intégrer la puissance de cette phrase.

    Amicalement,

    Sco!

    1. Elodie dit :

      Bonjour Sco!
      merci pour le commentaire !
      C’est drôle nous avons les mêmes références : j’ai déjà posté quelques citations de Jim Rohn sur ma page Facebook, mais pas encore acheté de livre ou de CD de lui ;o)
      Assumer qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, c’est aussi se dire qu’on attirera à nous les clients… qui nous plairont à nous !
      Et on ne peut pas forcer les gens « à aller mieux » : s’ils ne voient pas la valeur de ce que nous proposons comme produit ou service, c’est que peut-être ce n’est pas le moment pour eux…
      Elodie Tasia

  2. sylviane dit :

    Bonjour Christine et bonjour Elodie

    C’est vrai qu’au début de la « carrière », nous passons à peu près toutes par les mêmes galères comme tu dis et nous pensons que donner des consultations moins chères va nous amener du monde. Grave erreur mais c’est la pratique qui nous apprend que ça ne marche pas comme ça si j’avais eu quand j’ai commencé les outils qui sont offerts j’aurais été moins frustrée ou du moins ma frustration n’aurait pas duré si longtemps, bravo d’éviter ça aux futurs collègues

    1. Elodie dit :

      Merci Sylviane ! En espérant que les « futurs collègues » comprennent l’intérêt à se faire accompagner ;o)

  3. Cette expérience que tu as vécu a due être très formatrice pour toi! Tu as bien fait de faire appel à un Coach, grâce à ça, tu as développer des compétences te permettant d’accueillir une clientèle qui sera facilement fidélisée! Très bonne initiative de ta part, j’espère que ce business te sera bénéfique!

    1. Elodie dit :

      En fait mon objectif est d’être bénéfique avant tout à mes clients !

  4. arnaud dit :

    J’ai fais beaucoup d’erreur au début mais ça été positif car la volonté d’améliorer les choses m’a poussé à aller vers les autres, demander conseils, du coup j’ai développé un réseau, des amitiés se sont créés, beaucoup de positif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge