Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Entretenez-vous votre relationnel avec efficacité

Entretenir son relationnel avec efficacité est un puissant levier de développement personnel

Dans une vie nous avons la possibilité de rencontrer entre 4 et 5000 personnes. Bien entendu, toutes ne deviendront pas nos amies ou collègues de travail.

Entretenir son relationnel est efficace pour son développement personnel

Entretenir son relationnel © Fotolia.com

 

Mais faisons un test. En écrivant une liste de tous nos contacts professionnels, familiaux et amicaux avec qui nous pouvons être en réseau en utilisant toutes nos ressources d’adresses et de noms, nous pourrions être surpris par la longueur de la liste !

Nous avons une famille et des amis. Pensons à nos anciens camarades, d’école, de collège, d’université. Des personnes que nous avons rencontrées lors de formations et stages. Nous avons également pu garder des contacts avec d’anciens collègues de travail.

À travers, associations, clubs de sport, de loisirs, notre relationnel s’est également développé. Toutes ces personnes font partie de notre réseau et peuvent nous ouvrir les portes de leurs réseaux. Grâce à internet, il est encore plus facile de les retrouver et de les contacter.

Pensons également aux personnes que nous côtoyons au quotidien : commerçants, coiffeur, voisins, médecin, dentiste, concierge…

 

En développant son relationnel avec efficacité, on peut parcourir le monde

Voyager à travers le monde, grâce à son réseau relationnel

Parcourir le monde grâce à son réseau © Pixel & Création – Fotolia.com

 

Connaissez-vous la théorie de Milgram. En 1967, ce sociologue américain Stanley Milgram  décrivait le «small world phenomenon».

Il expliquait et démontrait qu’il existait en moyenne six intermédiaires entre deux personnes prises au hasard sur la terre. Chacun d’entre nous connaît un certain nombre de personnes, lesquelles connaissent d’autres personnes et ainsi de suite.

Commençons par l’école, le collège, le lycée et l’université. Les occasions de rencontres sont nombreuses. Ensuite, le nombre de contacts se développe au fil des années, mais comment gère-t-on ces liens dans la durée. Bien souvent, les chemins se séparent, les études, formations, projets et objectifs divergent et l’on perd contact.

Mais grâce aux réseaux sociaux, il est devenu possible de retrouver anciens compagnons et amis, collègues et partenaires.

 

Un puissant levier de développement pour tous les individus quelque soit leurs activités

Utiliser la puissance du réseau

Utiliser la puissance du réseau © Julien Eichinger – Fotolia.com

 

Le réseau relationnel est reconnu aujourd’hui comme le plus puissant levier de développement personnel pour chacun dans sa vie privée et professionnelle.

Les principes de la mise en relation, la recommandation, le «bouche à oreille» permettent avec efficacité de gagner du temps, de rencontrer plus vite les bonnes personnes, et d’avoir toutes les chances de son côté pour réussir tous ses projets.

Aux États-Unis, utiliser ses relations pour développer son réseau est tout à fait naturel. Échanger ses cartes de visite, recommander, fait partie des habitudes, sans aucun complexe.

Heureusement, les mentalités évoluent en France, de plus en plus rapidement, et cette façon de pratiquer s’organise également.

Donc, nous avons tous un relationnel qu’il est possible de développer et surtout d’entretenir. Ceci requiert bien entendu une véritable organisation.

Je vous en parle également dans le prochain article. Et d’ici là, dites-moi comment vous entretenez votre relationnel amical et professionnel dans les commentaires.

Comments 12

  1. Christian dit :

    Salut Christine,
    Sur le fond, et à l’heure actuelle, c’est O.K., quoique…

    Je vais jouer au vieux crouton décati qui n’a pas grandi avec le matériel créateur de réseaux sociaux que nous avons aujourd’hui.

    Quand j’avais 20 ans il y a gneugnannées, à part le téléphone avec fil plus ou moins long et les cartes de visites, on n’avait pas grand chose pour développer un grand réseau « relationnel professionnel ».

    Je caricature à peine en disant que l’essentiel des relations on se les faisait par « tranche de vie ».
    Les Maternels, les primaires, les secondaires, l’unif, le service militaire et puis, crac, le mariage (et là en général on perd les trois tondus avec lesquels on avait gardé quelques contacts).

    Après ça vient le boulot, et là, on ne choisit pas ses collègues de travail et ce n’est pas trop le top.

    Maintenant, chacun s’est formé avec plus ou moins de bonheur au développement des cannes à pêche de contacts.

    Mais il n’en reste pas moins que cela reste une affaire de mentalité « individuelle ».

    Je connais une personne très proche, de mon âge, qui a plus ou moins 1500 « amis » sur Facebook et que tout le monde craint de voir arriver chez soi.

    Et ce que je dis, ça devient presque une tarte à la crème.

    Alors, c’est parce que je suis d’une autre génération que je pense que le relationnel doit être au minimum accompagné d’un peu de passionnel?

    Et que ça manque avec le nouveau système?

    S’échanger les coordonnées à tout va, n’est-ce pas surtout pour créer un réseau affairiste?

    Aïe, le vilain mot!

    Bon, j’en remets peut-être une couche , mais au fond de moi-même je ne pense pas être loin du compte.

    Les mentalités évoluent…pourvu que ce soit avec la volonté de se tendre la main et pas pour jouer les faux-culs opportunistes.

    C’est ce qu’on appelle un commentaire polémique,juste pour lancer le débat 🙂 .

    @+
    Christian.

    1. Christine dit :

      Bonjour Christian,

      Merci pour ce commentaire polémique qui attirera d’autres commentaires, j’espère. 🙂

      Je ne parle pas seulement des réseaux sociaux via le web, bien entendu.

      Le relationnel que l’on entretien par tous les moyens possibles est aussi valable pour conserver des relations et des échanges avec amis et famille, et ce, malgré les éloignements géographiques dus à notre vie actuelle.

      Dans notre vie sociale et dans nos loisirs, savoir développer et entretenir chaleureusement ses relations est également bénéfiques.

      Professionnellement, on sait que les relations jouent un grand rôle lors d’une recherche de travail par exemple.

      Pour terminer, avec les réseaux sociaux, pour nous qui avons une activité sur le web, c’est un vecteur sensationnel pour communiquer et fédérer.

      Enfin pour terminer c’est un moyen exceptionnel pour informer et rassembler, ou relayer sur des actions auxquelles on participe et qui nous tiennent à coeur.

      Bien amicalement,
      Christine

      1. Christian dit :

        C’est sûr que maintenant nous avons plus de chance de tiser des liens qu’auparavant.
        A nous de faire qu’ils soient de bonne qualité.
        @+
        Christian.

  2. Dorian dit :

    Bonjour Christine,

    On nous apprend de plus en plus à utiliser notre réseau c’est bien vrai.
    Batir un réseau se fait sur un esprit de partage. Bien sûr que l’on a l’idée de profiter des connaissances et des informations d’autres personnes mais cela doit se faire dans un contexte gagnant/gagnant. Si on profite une fois d’un conseil et qu’on oublie la personne, il y a peu de chance pour que celle-ci nous aide une nouvelle fois.

    Comme le dis Christian, certains vont jouer les opportunistes et la course à celui qui aura le plus d’amis. Ce sera pour se la peter et pour avoir plus d’opportunités. Mais sur le long terme, ce schéma ne fonctionne pas. Il faut souvent commencer par donner avant de recevoir…

    Merci à toi pour cet article et à bientôt.
    Dorian

  3. Bonjour Christine,
    Merci pour cet article qui me rappelle un peu à l’ordre.
    Car l’entretien d’un réseau relationnel est certainement une des choses sur lesquelles j’ai un grand progrès à faire.
    Et tes conseils sont tout à fait bienvenus pour moi !
    Prends soin de toi !
    Luc Mister No Stress

  4. Bonjour Christine,

    L’entretien de nos relations est important, certes, mais votre meilleur ami…c’est vous même ! Est ce que vous vous appréciez vraiment ? Tous ces « amis » fabriqués n’est ce pas une soif de reconnaissance ?
    Je suis un Christian, également…alors je continue la polémique.
    Bien entendu , pour nos activités Web, les réseaux sociaux nous sont indispensables, mais dans la « vraie vie » je pense qu’une poignée de bons et loyaux amis valent davantage qu’une armée d’opportunistes.
    Toutefois, nous pouvons rencontrer, grâce aux réseaux, des personnes très intéressantes. La preuve, vous chers amis blogueurs !
    Amicalement

  5. Merci Christine pour cet article qui va m’être très utile, car le relationnel, il faut toujours l’entretenir, et il est vrai que l’on peut très vite délaisser les autres sans s’en rendre compte soi-même…

    A très bientôt,

    Ali.

  6. Bonjour Christine,
    Dans la vie courante, je n’entretiens pas beaucoup de relationnel à part avec mes clients, ce qui est déjà pas mal! J’ai peu de temps pour développer des amitiés alors je reste sur mes anciens amis.
    Par contre, je me suis aperçue que le réseau virtuel de la blogosphère est très présent même si ce sont des personnes que je n’ai jamais rencontrées!

    1. Christine dit :

      Bonjour Hannah,

      En effet, notre groupe est vraiment dynamique et sympathique. Pour ma part, j’ai depuis 2008 sur internet créé un réseau relationnel et à travers des contacts, des clients même, pu créer des partenariats avec des échanges vraiment enrichissants et amicaux. Certaines de ces personnes sont devenues des ami(e)s avec une envie réciproque de se rencontrer, malgré l’éloignement géographique. Ce qui s’est fait déjà avec certaines et qui se poursuivra avec d’autres au fil des opportunités et des voyages, mêlant échanges professionnels et plaisir de partager des gouts communs ou des idées.

      Donc pour moi, vive internet qui permet de communiquer plus vite, plus loin, de développer un réseau plus grand et d’entretenir les amitiés de jeunesse par exemple : une amie de l’époque où j’étais étudiante aux Beaux Arts, perdue de vue depuis 30 ans m’a retrouvée grâce à mon blog. Malgré l’éloignement géographique on garde le contact.

      Bien amicalement,
      Christine

  7. Merci pour cet article !
    En effet, il est aujourd’hui impossible de rester dans son coin, et encore moins si l’on est entrepreneur.
    Le réseautage est notamment un élément marketing indispensable.
    Pour entretenir ses relations, même sans raison particulière, ne pas hésiter à envoyer un mail pour demander des nouvelles, souhaiter les anniversaires… et utiliser les réseaux sociaux, qui sont eux plus impersonnels.
    A bientôt, Fred

  8. Jimmy dit :

    Bonjour,

    Cet article est vraiment génial ,
    je suis convaincu Que le cerveau collectif est ce qu’il y a de plus efficace…
    D’ailleurs j’ai fait un petit article sur l’efficacité si cela vous intéresse.

  9. mokhtar dit :

    c’est vraiment génial
    merci pour l’idée
    Mokhtar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge