Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Crise ou mutation, développons notre créativité

C’est le regard que l’on porte sur les évènements qui détermine notre capacité de créer notre vie de façon positive ou négative.

Crise ou mutation quel regard ?

Crise ou mutation quel regard ? © Fotolia.com

Si nous pensons « CRISE », nous générons de l’anxiété et le stress. Si nous regardons notre époque comme une civilisation en pleine mutation, nous pouvons y voir une possibilité de changement nettement plus optimiste.

J’ai eu l’occasion d’assister à une conférence de Jules Ferry sur ce sujet : « Crise ou mutation ». Il nous expliquait qu’une situation de crise dure quelques heures, quelques jours, semaines, ou mois…..Mais que nous vivions depuis déjà plusieurs années et notamment avec le développement d’internet et la mondialisation une période de mutation très importante.

En citant les conclusions d’un économiste, Nicolas Bouzion : «Ce que nous vivons n’est pas une crise (par essence éphémère) mais plutôt une série de mutations technologiques », il a expliqué que tout cela généré de la peur entretenue notamment par les médias.

«… La conviction des plus grands philosophes de l’Antiquité, déjà, c’est que notre vie est sans cesse « coincée » par une multiplicité de peurs et que pour parvenir à vivre bien, pour accéder à la « vie bonne », libre et si possible généreuse, il faut tenter de les surmonter. Et cela, oui, tout le monde peut le comprendre... » Luc Ferry

 

C’est toujours en période de crise que l’homme se dépasse et avance.

«…On l’a assez répété : nous vivons dans un monde individualiste. Pour autant, je ne pense pas que le souci du collectif ait disparu….
…. les préoccupations individuelles sont collectives sans que nous en prenions même conscience… »Luc Ferry

Pour moi je retiendrai que c’est toujours en période de crise que l’on évolue et qu’il faut alors prendre ses responsabilités, refuser la peur qui nous bloque et utiliser sa créativité pour trouver des solutions.

Utilisons les outils mis à notre disposition pour bien communiquer et construire ensemble.

Profitons de la crise pour avancer et tourner un regard optimiste vers l’avenir ……

Donc plutôt que de s’effondrer face à cet environnement de mutation économique, financière et sociale, comme nous le ferions face à une crise dans notre vie personnelle, profitons-en pour bouger plutôt que de nous complaire dans la douleur et ne restons pas bloqués dans la peur.

 

C’est l’occasion de faire preuve d’imagination et de développer notre créativité.

Il est important d’inventer de nouvelles stratégies, de trouver de nouvelles solutions.

En période de crise ou mutation, il est également important de faire le trie de ce qui est essentiel et nécessaire, d‘identifier et de classer ses priorités pour mettre en place les moyens qui vous donnerons le maximum de résultats.

«Celui qui sait qu’il peut réussir n’est pas à l’abri de l’échec pour autant. Mais tant qu’il ne sait pas qu’il peut réussir, il échoue.» Précepte ZEN

«Prenez en compte le fait que beaucoup d’amour et de grandes réussites impliquent de grands risques
Dalaï-Lama

 

Au niveau individuel et collectif les difficultés, les obstacles nous obligent à sortir de notre routine de notre cercle de confort.

«Vous pouvez juger de votre succès par ce que vous avez dû abandonner pour l’obtenir» Dalaï-Lama

En premier, il est indispensable de rester ou de devenir optimiste. Il est prouvé que c’est toujours les personnes qui croient à la lumière au bout du tunnel qui sont plus résistantes et performantes que les autres.

Elles ne pensent pas que les difficultés vont les vaincre, mais au contraire qu’elles vont leur donner l’occasion d’apprendre et d’être encore plus fort après.

«Quand vous réalisez que vous avez fait une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger.» Dalaï-Lama

 

Donc, c’est l’occasion de revêtir votre panoplie d’aventurier et de chercher les opportunités !

«Ouvrez vos bras au changement, mais n’abandonnez pas vos valeurs.» Dalaï-Lama

Quelques conseils du Dalaï-Lama pour faire notre chemin :

> Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon.

> Suivez les 3 R : respect de soi, respect des autres et responsabilité de toutes vos actions.

> Rappelez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.

> Apprenez les règles pour que vous sachiez comment les briser correctement.

> Passez du temps seul chaque jour. Rappelez-vous que le silence est parfois la meilleure réponse.

> Vivez une bonne vie honorable. Puis, quand vous obtenez plus et regardez en arrière, vous serez en mesure d’en profiter une seconde fois.

> Une atmosphère d’amour dans votre maison est le fondement de votre vie.

> Partagez vos connaissances, il s’agit d’un moyen d’atteindre l’immortalité.

> « Soyez doux avec la terre. »

J’ajouterais personnellement, soyez doux avec vous-même, dépasser la peur et prendre ses responsabilités, ne veut pas dire se flageller, culpabiliser et se faire souffrir.

C’est la compassion pour nous même et pour les autres qui nous sauvera. 

Et vous que pensez-vous : Crise ou mutation…Comment réagissez-vous?

Comments 18

  1. Bonsoir Christine,

    Lorsque tu parles de sortir de la routine, je suis là pour t’appuyer à 100%!

    Je ne suis pas une fan du Dalaï Lama, mais j’aime ses conseils ci-dessus. Être doux avec la Terre (Gaïa, notre mère). Être doux avec soi-même! Ce sont tous d’excellents conseils.

    Gregg Braden dit quelque chose qui va dans le même sens : les temps changent et au lieu de se demander ce qu’il y a pour moi ici, la question est plutôt de se demander ce que je peux apporter aux autres. C’est vers cette nouvelle réalité que nous nous dirigeons!

    Nous allons vers un monde de partage; c’est ça la crise! Il y a des choses qui ne fonctionnent plus et qui doivent changer.

    Amicalement,

    Sco! 🙂

    1. Christine dit :

      Bonjour Sco,

      Tout à fait d’accord avec toi, merci pour ton commentaire.
      Bien amicalement,
      Christine

  2. Nathalie dit :

    Bonjour Christine,

    Merci pour cet article rempli d’optimisme ! Ca nous change des infos (que j’avoue ne regarder que très rarement !).

    Je crois à la lumière au bout du tunnel et je pense que l’époque dans laquelle nous vivons peut permettre à tout le monde de se « faire son chemin vers le succès qu’il mérite ». : )

    Bonne continuation et bon courage à tous les aventuriers qui ne baissent pas les bras ! 🙂

    Belle semaine à toi !

    1. Christine dit :

      Bonjour Nathalie,

      Oui en étant optimiste on franchit les obstacles et on avance positivement.
      C’est bon pour soi et pour les autres , comme nous sommes tous reliés;
      Bien amicalement,
      Christine

  3. charlotte dit :

    Bonjour Christine,

    Crise ou mutation, je pense les deux.

    Une mutation devient crise si nous ne savons pas répondre.

    La générosité, la compassion, l’amour nous montrent le chemin. Je pense qu’il est bon d’accueillir ces mutations avec calme, sans peur. A quoi bon écouter la radio, lire des journaux, dont leur fonds de commerce est justement de dramatiser et nous effrayer.
    Accueillons les changements comme une chance .

    Très belle journée.

    Charlotte

  4. sylviane dit :

    Bonjour Christine

    Oui effectivement c’est dans les périodes de crise que l’homme souvent « se découvre » des forces insoupçonnées et se surpasse et si plutôt que de palabrer pendant des lustres sur les difficultés se penchait sur les solutions qui peuvent en sortir le monde irait beaucoup mieux
    J’entends parler de la crise pratiquement depuis que je suis née (guerre, crise du pétrole, Baie des cochons) nous avons vécu des crises et il y en aura toujours, certains s’en sortent d’autres pas , cherchez l’erreur !

    Certains rebondissent et voient ça comme des défis les autres vivent cela comme une injustice en étant des victimes

    1. Christine dit :

      Bonjour Sylviane,

      Tout à fait d’accord, merci pour ton commentaire.
      Si on ne se laisse pas polluer par les médias qui font leur business de tout ce qui est négatif, on s’aperçoit, qu’il n’y a jamais eu autant d’évolution positive, d’éveil, d’initiatives et de prises de responsabilités.
      Bien amicalement,
      Christine

  5. Salut Christine,

    Je dis pas non, et sur le fond, j’applaudis des deux mains.

    Mais le problème c’est qu’il faudrait déjà, au niveau collectif que les politiciens qui nous représentent (dans tous les pays même chose je crois) fasse aussi preuve d’imagination.

    Et avoir des idées, si on tape toujours les mêmes cul-terreux au pouvoir, on n’est pas sorti de l’auberge.

    Il n’y a AUCUNE vision d’avenir dans leurs projets .

    Alors, qui va nous aider collectivement si nous avons des idées mais que personne n’est à l’écoute (pas avant les élections mais pendant, quand ils ont été élus)?

    Je sais que je suis très terre à terre, mais c’est une réalité.

    Aaah, où est le temps où Coluche se présentait aux élections présidentielles.

    Et attention parce que changer de « chef », ce n’est pas nécessairement mettre un meilleur à la place.

    @+
    Christian.

    1. Christine dit :

      Bonjour Christian,

      Tout à fait d’accord avec toi. Mais est-ce utopique de penser que les changements viendront des citoyens.

      Je pense à toutes les initiatives de solidarité, de création de nouveaux processus dans tous les pays, souvent les plus défavorisés. Des femmes, des hommes dans toutes les disciplines font preuve de courage, persévérance et créativité.
      Je pense aux grands mouvement de rassemblement optimisés par la communication avec internet, comme ceux générés par AVAAZ, par exemple.

      Bien entendu, tout cela n’est pas relayé par les médias traditionnels ni par nos hommes politiques.

      Je crois à un avenir plein de révolutions et de mutations positives qui viendront par nos changement de mentalités et de comportements individuels.
      Bien amicalement,
      Christine

  6. Bonsoir Christine,
    J’aime beaucoup ce qu’écrit le Dalaï-lama.
    la responsabilité dans toutes les actions n’est
    pas toujours simple à reconnaître. Nous avons parfois
    l’impression que les choses nous arrivent mais que
    nous ne les avons pas crées.
    100% de responsabilité est pourtant ce vers quoi nous pouvons
    tendre.

    1. Christine dit :

      Bonjour Hannah,

      En effet, il est difficile parfois de convenir de notre pleine responsabilité, et sans culpabiliser surtout.
      Bien amicalement,
      Christine

  7. Salut Christine,

    La peur; toujours la peur. Cette petite boule qui essaie de bloquer notre respiration chaque fois que nous devons faire face à quelque chose de nouveau.

    Celui qui réussi à vaincre ses peurs a franchie une étape importante dans le développement de soi.
    Les changement sont pour certains une opportunité, pour d’autres une crises insurmontable.
    j’en parle dans cet article. http://club-a-succes.blogspot.com/2013/07/Comment-transformer-chaque-crise-en-opportunite-d-affaire.html#more

    Ce qu’il faut en fait comprendre c’est que notre être est capable de s’adapter à toutes les situations auxquels nous pouvons faire face. Il n’y a rien qui ne soit accessible à l’esprit humain. Mais seulement, il faut croire que cela est possible. Tout fut par la foi, tout est par la foi, et tout sera par la foi.

    Merci beaucoup pour ce partage.

    Amicalement,
    Xavier

  8. Christine, je ne prends pas position sur les « enseignements » de tel ou tel leader religieux, mais juste sur ma perception de ce qu’ils disent.

    Il y en a ici qui me parlent.
    Car ils font la passerelle avec un de mes fondamentaux selon lequel : ce n’est pas l’évènement qui affecte la personne, mais seulement ce qu’elle pense de cet évènement.
    Cela change la vie d’en prendre conscience.

    J’applique ce précepte à la crise, qui n’est qu’un épisode dans un cycle général autrement plus complexe.

  9. Bonjour Christine,
    J’ai pratiqué la crise pendant la plus grande partie de ma vie. Puis j’ai craqué et c’est un peu comme si je n’avais plus le choix. Long chemin de recherche et d’ouverture, explorations parfois douloureuse, mais le résultat en valait la chandelle. Alors, mutation. Oui, vraiment, mutation. A bientôt !

  10. Ce qui freine souvent la créativité des gens est la peur de ne pas réussir ou bien on est focalisé sur ce qu’on voit et sur les directives et on bloque le cerveau. On ne laisse pas l’imagination nous proposer sa conception et c’est à nous de la façonner ensuite. La plupart du temps aussi, on attend toujours des directives, un peu d’initiative ne fera surement qu’accroître la créativité.

    1. Christine dit :

      Bonjour Olivia,

      Tout à fait lâcher prise et se prendre en charge les 2 processus sont indispensables.
      Merci pour votre commentaire,
      Bien amicalement,
      Christine

  11. Laurent dit :

    Bonjour,
    Il y a une citation de Winston Churchill que j’aime beaucoup et qui convient bien ici, quand on parle « crise, « difficultés à surmonter » ou encore « peur »: « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ». C’est quand les temps sont durs et incertains qu’il faut garder la volonté et rester optimiste!

    1. Christine dit :

      Bonjour Laurent,

      Merci pour cette citation de courage et de vérité
      Bien amicalement,
      Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge