Votre Efficacité Personnelle
fermer_

Vous appréciez nos articles, inscrivez vos coordonnées ci-dessous et nous vous les enverrons par email à chaque publication :

Comment garder un bon moral en évitant la dépression

Les baisses de moral sont des formes de dépression relativement bénignes mais qui, en s’installant quelquefois de manière permanente, peuvent tout à fait se transformer en authentiques dépressions. Mieux vaut donc les soigner sans attendre !

Rupture sentimentale, décès ou licenciement sont évidemment les raisons les plus fréquentes de la perte du moral. Mais il arrive que les causes soient plus difficiles à cerner. Les « suspects » les plus souvent évoqués sont les carences nutritionnelles, la perturbation des rythmes circadiens, la déchéance sociale, l’absence d’affection, la coupure d’avec ses sources naturelles, le manque de soleil ou de sommeil…

Le citadin est soumis à trop de pollutions, chimiques, électromagnétiques et peut-être surtout psychiques, pour être capable de tout supporter durant toute sa vie. Viendra obligatoirement un moment où il va « craquer », où la fatigue nerveuse l’emportera et où il perdra le moral au point de se bourrer de psychotropes en craignant la dépression.

Dans notre pays à la pointe de la consommation d’antidépresseurs, on oublie malheureusement que la conscience humaine est trop complexe pour qu’il soit possible de réduire sa thérapie à la dimension d’une molécule. D’autant que les raisons de la dépression ne manquent pas. Certes, une baisse de moral peut être de nature purement psychologique, mais il lui arrive très souvent d’être physiologique.

Parmi les causes physiques qui atteignent généralement le moral et provoque  la dépression, citons le manque d’exercice et d’air pur, les troubles thyroïdiens, une fonction d’adrénaline faible, les troubles hormonaux, hypoglycémie, allergies alimentaires, infections, problèmes cardiaques, maladie des poumons, intoxication aux métaux lourds, diabète, douleur chronique, scléroses, maladie de Parkinson ou même tout simplement hépatisme…

Aussi, avant d’entreprendre la moindre thérapie, essayez donc tout simplement de revoir votre alimentation avec un régime qui vous « DÉTOXINE » Un nouveau régime alimentaire à lui seul, est déjà parvenu à remonter le moral de bien des « déprimés » et a permis d’éviter la dépression.

Si vous voulez en savoir plus sur l’anxiété et l’angoisse vous pouvez télécharger ce dossier gratuit

One Comment

  1. Martial dit :

    Dans une société comme la notre, ne par être capable de briser la murraille omnipresente de pression qui s’exerce sur nous, nous expose inéluctablement à des problèmes cardiaques, gastriques et psychologiques aux conséquences inestimable.
    Martial M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge